Les Etats-Unis en shutdown en l’absence d’accord budgétaire. C’est un désaccord sur la question épineuse de l’immigration qui lance les hostilités. 

Un shutdown, c’est quoi exactement ?

Un shutdown est un arrêt des activités gouvernementales. Une situation dans laquelle le Congrès échoue à déployer suffisamment de fonds pour les futures opérations du gouvernement. Les services à la population mis en œuvre quotidiennement par l’administration fédérale sont alors coupés. C’est la première fois qu’un gouvernement détenant les pleins pouvoirs est dans cette situation aux Etats-Unis. Le dernier en date dans ce pays a pris place en 2013, sous la présidence de Barack Obama, pour une durée de 16 jours.

Dimanche matin, Donald Trump a salué sur Twitter la détermination de son camp à se battre pour l’armée et la sécurité aux frontière, tout en accusant ses adversaires politiques de simplement vouloir un flot d’immigrants illégaux sans le moindre contrôle.

Les conséquences

Un an jour pour jour après l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, c’est ce samedi matin que le terme de shutdown s’est proclamé. Un échec dans les négociations du budget entre les républicains et les démocrates qui refusent de voter un accord pour régulariser les 800 000 « dreamers ». Il s’agit de jeunes sans papiers.

Concrètement, c’est 850 000 employés fédéraux sont au chômage technique. Même bénévolement, ils n’ont pas le droit de travailler sous peine de poursuites. Les services de sécurités sont épargnés.  Les 1,4 million de militaires vont donc continuer à exécuter leur fonction, mais cela sans être rémunérés. Ils devraient toutefois être payé rétroactivement. Les sites touristiques et parcs nationaux sont également touchés, mais l’administration Trump s’est arrangée pour laisser ouvert environ 400 parcs et musées nationaux grâce à des sous-traitants.

Un shutdown américain n’est pas une apocalypse pour le pays. En réalité, il n’aura pas de conséquences sur la note des Etats-Unis. Les marchés ne semblent d’ailleurs pas inquiets. Si le shutdown persiste plus de 2 semaines, cela pourrait tout de même changer la donne, comme en 2013 où la Maison Blanche avait estimé entre 2 et 6 milliards de dollars le perte de productivité engagée par les diverses fermetures. Pour palier au plus vite cette perturbation, le Sénat a décidé de voter un éventuel accord budgétaire ce lundi midi (18h à Paris), pour mettre fin au shutdown et fermetures.