Petit pari entre amis

Crédit : Frank Edwards / Fotos International / Getty Images

Le 19 octobre 1977 sortait dans les salles Star Wars. Deux mots qui évoquent la saga d’un homme visionnaire : George Lucas. Depuis Disney a repris le flambeau. Mais derrière cette franchise florissante, un pari entre deux géants du septième art existe. Retour sur une anecdote étoilée.

Un pari audacieux

Steven Spielberg et George Lucas sont de très bons amis depuis leur rencontre en 1967. Depuis, leurs collaborations ont été nombreuses et fructueuses. Comment ne pas citer E.T. et les 4 Indiana Jones par exemple. Mais juste avant la sortie de Star Wars, en 1977, George Lucas nerveux que son film fasse un bide au box-office vient voir Steven Spielberg. Celui-ci tourne alors La Rencontre du troisième type. Lucas est dithyrambique : « Oh mon Dieu, ton film va avoir tellement plus de succès que Star Wars ! Ça va être le plus gros succès de tous les temps. Ce tournage est incroyable. Je n’arrive pas à en croire mes yeux. » Sûr de lui Lucas décide même de lui proposer un marché : « On va faire un échange de points. Tu veux faire un deal ? Je te donne 2,5% de mes bénéfices de Star Wars si tu me donnes 2,5% de ceux de Rencontre du troisième type ? ». Ce à quoi, Spielberg répond : « Ok, je peux parier là-dessus. Super. »

Crédit : Valerie Macon / Getty Images

Un pari perdu

La chance ne sourit pas toujours aux audacieux. Lucas a eu raison, Rencontre du troisième type a fait un carton, mais Star Wars a fait encore mieux. Amassant près de 775 millions de dollars au box-office mondial tandis que le film de Spielberg seulement 304. Le pari a eu pour conséquence la récolte par Steven Spielberg de la coquette somme de 40 millions de dollars. Mais les deux ont quand même gagné chacun de leurs côtés. Star Wars est le premier film qui a engendré une franchise avec des suites, des livres et de multiples produits dérivés de son univers. Pendant que les Dents de la mer est considéré comme le premier blockbuster hollywoodien, changeant la façon dont un film est commercialisé et programmé. De vrais visionnaires. Finalement, même un pari de 40 millions de dollars ne peut briser une amitié. Le fait qu’ils soient tous deux milliardaires a peut-être pu aider.