Il faut ressortir les bottes. La Seine déborde et menace de submerger Paris. La crue de la Seine qui persiste depuis le début de la semaine dans la capitale pourrait dépasser les 6,10 m de 2016.  Flashback en images sur 5 grandes crues qui ont marqué Paris.

Crédit photo: Les Echos- Elsa Dicharry.

Janvier 2018: on nage à Paris. Le mercredi 24 janvier, le niveau de la Seine est mesuré à 5,18 mètres au pont d’Austerlitz. Elle devrait continuer de monter jusqu’à ce week-end. L’organisme de surveillance des cours d’eau prévoit en effet une cote maximale « durant le week-end entre 5,8 et 6,2 m », c’est-à-dire que cette crue de janvier 2018 pourrait être plus importante que la crue de 2016. La ligne C du RER est fermée mercredi et ce au moins jusqu’à vendredi. Ce week-end, il n’est donc pas conseillé de trop traîner dans sa cave…

Crédit photo : AFP photo/ Bertrand Guay

Juin 2016 : la Seine atteint 6,10 mètres. Le célèbre zouave du pont de l’Alma, repère symbolique des Parisiens a de l’eau jusqu’au bassin. Ce pic contraint la RATP de fermer deux stations de métro et une gare RER proches du fleuve. La montée de la Seine oblige le Louvre et le musée d’Orsay à fermer et à mettre les œuvres à l’abri. On est peut-être passé à deux gouttes de la catastrophe !

Crédit photo: France 3

Janvier 1924 : Paris et les Hauts-de-Seine sont inondés. Le niveau de la Seine atteint 7,32 mètres au Pont d’Austerlitz. La ligne de chemin de fer des Moulineaux se transforme en Canal . Les gares des Invalides et du Champs-de-Mars sont submergées.

Crédit photo: France 3

Janvier 1910: Paris connaît l’une des plus importantes crues de son histoire. Le Zouave a alors de l’eau jusqu’aux épaules. Le niveau atteint 8,68 mètres. La moitié de la ville est inondée et plus de 200 000 parisiens sont sinistrés. Dans le Val-de-Marne, à Saint-Maur-des -Fossés, on utilise une passerelle pour circuler !

Crédit photo: Contrepoints

Mars 1658 : plus de 8,80 m pour une crue record toutes catégories. 30 à 50 cm de plus que celle de 1910 selon les auteurs. A l’époque, la cité ressemble à un gigantesque marais et les Parisiens crient à la malédiction divine ! Ils passent trois jours à écoper.