Hier plusieurs syndicats avaient appelé à manifester contre le front national. Un Rassemblement qui s’est déroulé place de la République à Paris. Selon la police il y avait 30 000 manifestants. La mobilisation a été vite rattrapée par de nombreux heurts. Plusieurs CRS ont notamment été blessés. 

De nombreuses dégradations
Dans le cortège, de nombreux activistes étaient présents dans le but de casser. 6 policiers et crs ont été blessés. Un policier à été «sérieusement brûlé au visage par un cocktail Molotov, gravement touchée à la main par une grenade de désencerclement», a indiqué Mattias Fekl, ministre de l’Intérieur.  Cinq personnes ont été interpellées pour port d’arme prohibés et pour violences commises sur personne dépositaire d’autorité publique. Deux individus ont été placés en garde à vue.
©libération

Un cortège pour faire barrage au Front National

Les syndicats Cgt, Fo et Cfdt se sont mobilisés pour manifester contre le Front National lors des élections présidentielles, le 7 mai prochain. « Notre slogan est clair: Il faut battre le FN pour le progrès social. Le FN est un parti raciste, xénophobe, anti femme et libéral », a indiqué le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. Marine Le Pen, candidate du front national et principale concernée a témoigné sur son compte twitter.

Je rends hommage aux deux CRS blessés à Paris. C’est cette chienlit et ce laxisme que je ne veux plus voir dans nos rues. MLP

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) 1 mai 2017

Le rassemblement s’est terminé en fin d’après-midi. Les français sont appelés aux urnes le 7 mai prochain pour élire leurs futur Président.