Un papa de Seine-Saint-Denis a déposé aujourd’hui une plainte contre le groupe laitier pour mise en danger de la vie d’autrui.

Le 10 décembre, la société laitière Lactalis rappelle 620 lots de lait infantile en poudre. En cause, la présence de salmonelles, particulièrement dangereuses pour les personnes vulnérables comme les bébés. La contamination concerne des laits Picot et Milumel destinés aux nourrissons.

Mais ce weekend, 5 nouveaux lots ont été ajoutés à la liste diffusée par le ministère de l’Economie… Entraînant suspicion et colère chez de nombreux parents.

Crédit: RMC – BFMTV.

Quentin Guillemain, un père dont le bébé consommait l’un des laits concernés, a donc décidé de porter plainte contre le groupe pour mise en danger de la vie d’autrui. Sollicité par téléphone, il accuse Lactalis d’avoir voulu cacher cette information. « Il y a clairement une opacité de la part de Lactalis, mais aussi de la part de l’Etat. La semaine dernière, 5 lots ont été ajoutés sans que qui que ce soit n’ait communiqué dessus. » nous dit-il. Pour ce papa, la procédure est un moyen de mettre la lumière sur cette affaire mais aussi de faire en sortes que ces scandales n’aient plus lieu.

« On veut savoir ce qui s’est réellement passé, qui est responsable. On parle de plus de 7000 tonnes de lait contaminés. L’ampleur du problème est immense et pourtant à ce jour on ne sait toujours pas qui est responsable et qu’est-ce qui est mis en œuvre. » explique-t-il.

La plainte a donc été déposée ce matin à 11h contre Lactalis, mais aussi contre la pharmacie de Quentin Guillemain. Celle-ci n’a pas averti le père de famille du rappel des lots. Elle est donc visée par une plainte pour non-assistance à personne en danger.

Un millier de nourrissons potentiellement touchés

Quentin Guillemain a également créé une adresse e-mail pour recueillir le témoignage d’autres victimes. « Environ un millier de parents m’ont contacté depuis que j’ai créé l’adresse. La plupart d’entre eux sont directement touchés car ils ont des enfants qui ont été ou sont encore malades. »

Crédit: La Dépêche

En plus de la plainte, il a déposé ce matin les statuts d’une association pour les familles victimes. « Cela va nous permettre d’accompagner les parents des familles concernées sur le plan juridique mais aussi de créer une solidarité entre parents.  J’espère aussi que ce sera un moyen supplémentaire pour éclaircir l’affaire. »

La consommation de lait contaminé peut entraîner une salmonellose. Si cette maladie, dont les symptômes ressemblent à ceux de la gastro-entérite, est peu dangereuse pour les adultes, elle peut s’avérer grave, voire mortelle pour les nourrissons. Ceux-ci sont en effet plus fragiles et risquent la déshydratation. Consultez immédiatement votre médecin si votre bébé présente de tels symptômes.

Quant au groupe laitier, il a ouvert un numéro vert pour répondre aux inquiétudes des parents : le 0 800 120 120.