L’équipe de France féminine de handball a remporté la Coupe du monde en battant dimanche soir la Norvège en finale 23-21 à Hambourg,en Allemagne. Il s’agit du deuxième sacre mondial français, après celui de 2003.  Grâce aux performances exceptionnelles des « Experts » et des « Battantes », on perçoit un engouement jamais vu en France pour le handball. C’est désormais le troisième sport collectif avec 520 000 licenciés, toujours loin derrière le football (2,1 millions de licenciés), talonnant le basket (640 000) et devançant le rugby (455 000).

Maîtresses du monde, comme leurs collègues masculins: les handballeuses françaises ont glané un nouveau titre de gloire, pour la discipline collective la plus titrée du sport français. La France détient désormais la couronne mondiale chez les hommes et les femmes, 11 mois après la victoire des Experts à Paris. Seule l’Union soviétique, en 1982, avait réussi cette performance.

La France gagne sa neuvième médaille internationale: 5 au Mondial (2 or, 3 argent), 3 à l’Euro (3 bronze) et 1 argent aux JO. Les hommes ont remporté 18 médailles dont 9 d’or depuis 1995. C’est la première fois que les femmes gagnent trois médailles consécutives dans des tournois internationaux après l’argent des Jeux de Rio et le bronze de l’Euro 2016. Les coéquipières de Siraba Dembélé ont réussi une énorme performance car les Norvégiennes, tenantes du titre, dominent le handball de la tête et des épaules (21 médailles, dont douze titres lors des 20 dernières années.

Une côte de popularité qui monte en flèche

Lors de la coupe de monde en janvier 2017, l’équipe de handball masculine a fait des records d’audience. A la télévision, alors que le Mondial était jusqu’ici accessible uniquement sur la chaîne payante beIN Sports, les audiences en clair explosent. Le quart de finale entre les Bleus et la Suède, diffusé en partie sur TF1 puis sur sa filiale TMC, a battu le nouveau record d’audience de la TNT avec 4,7 millions de téléspectateurs. La première mi-temps de la rencontre, diffusée sur TF1, a attiré 4,7 millions de téléspectateurs. Par ailleurs, 737 000 téléspectateurs ont regardé le match sur beIN Sports, un record pour un match de handball selon la chaîne. Et beIN Sports n’a pas hésité à investir 80 millions d’euros pour obtenir les droits des Mondiaux 2015 et 2017.
La demi-finale face à la Slovénie a attiré 6,86 millions de téléspectateurs sur TF1.
Plus de 9 millions de Français avaient suivi la finale du mondial Qatar-France en 2015.

Crédit : Eurosport

Entre 2001 et 2016, l’équipe de France s’est imposée comme LA nation du handball. Depuis seize ans, les Bleus, qui n’avaient alors remporté qu’un seul titre majeur (le championnat du monde, en 1995), ont récolté pas moins de neuf couronnes : cinq Mondiaux, trois Euros et deux médailles d’or olympiques. De nation mineure, la France est devenue la meilleure équipe du monde avec ses dix titres, devant la Suède et la Russie (8 titres chacun).

La fédération travaille pour améliorer considérablement le handball  depuis une dizaine d’années. Parmi les résultats visibles, la construction en cours de la Maison du handball, grand centre névralgique amené à développer toutes les activités autour de ce sport, et la multiplication par trois des revenus sponsoring entre 2006 et 2016 (de 3 à 9 millions d’euros) grâce à de grosses enseignes (Renault, Caisse d’Epargne, Lidl, Eden Park).

Des licenciés toujours plus nombreux

La conséquence des succès de l’équipe nationale ? Le nombre de licenciés auprès de la Fédération français de handball (FFH) n’a cessé de croître depuis les années 1970. Boostée en 1995 après le premier sacre, la discipline voit accourir 100 000 néo-handballeurs en cinq ans. En 2001, la barre des 300 000 est atteinte. Elle s’établit désormais à peu près 520 000 grâce, notamment, aux sections féminines en constante progression. Sur ces seize années de règne français, le nombre de handballeuses a doublé, passant à 200 000.

Le handball en France est le troisième sport collectif du pays en nombre de licenciés en 2017, derrière le football et le basketball. C’est le sport collectif pour lequel la France est la plus titrée. Ce résultat est en partie dû à la place importante qu’à pris le handball en France, au regard d’un développement plus faible de la discipline en dehors du continent européen.

Crédit : Eurosport