Une semaine après les premiers huitièmes de finale, la Ligue des Champions est de retour ce soir. Au menu : un classique de l’épreuve et une confrontation déséquilibrée.

Le retour d’un classique

Chelsea accueille Barcelone dans son antre de Stamford Bridge à Londres. Ce n’est pas la première fois que ces deux là se retrouvent en phase finale de la Coupe aux grandes oreilles. Déjà en 2009 et 2012, les deux clubs s’étaient affrontés pour une place en finale. Résultat favorable aux Barcelonais en 2009 mais les Anglais avaient pris leurs revanches 3 ans après. Leur premier duel s’était conclu par une phrase de Didier Drogba, critiquant l’arbitrage, restée dans la postérité « it’s a fucking disgrace » (« c’est une putain de honte »). La belle de ce soir promet de faire des étincelles.

Ribéry est prêt à affronter le Besiktas d’Istanbul ce soir (Crédits : Reuters)
Un favori méfiant

L’autre duel de la soirée verra s’affronter le Bayern Munich au Besiktas Istanbul à l’Allianz Arena en Bavière. Une rencontre semble promise au club allemand. A première vue. Seulement s’il semble favori, Jupp Heynckes, le coach allemand, s’est voulu méfiant en conférence de presse « à nous d’être plein d’humilité et de détermination pour effectuer un pas important vers les quarts de finale ». L’entraineur allemand a sûrement raison d’émettre des réserves car le club d’Istanbul a terminé à la première place son groupe lors de la phase de poule (celui de Monaco). Un client coriace pour les Munichois.