Les 11 et 18 juin prochains, les Français se rendront à nouveau aux urnes pour les élections législatives. A cette occasion, les électeurs élisent les 577 députés qui les représenteront à l’Assemblée Nationale. 

Déroulement des élections

Les élections législatives se déroulent par scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Pour être élu député de sa circonscription au premier tour, un candidat doit donc recueillir la majorité des suffrages exprimés, avec au moins 25% des électeurs s’étant déplacés aux urnes. Si aucun des candidats n’est dans ce cas, un second tour est organisé. N’accèdent au second tour que ceux ayant obtenu un nombre de suffrages égal à au moins 12,5% des électeurs inscrits dans leur circonscription ou les deux candidats ayant obtenu le plus de voix. Le vainqueur est ensuite celui qui aura recueilli le plus de suffrages. En cas d’égalité, c’est le plus âgé des deux candidats qui est élu.

copyright – assemblee-nationale.fr

Pour éviter le cumul de mandats, à partir de 2017 la fonction de député ne sera pas permise à ceux qui occupent les postes suivants :

  • maire
  • président ou vice-président d’un établissement public de coopération internationale
  • président ou vice-président de conseil départemental, régional ou d’une collectivité territoriale
  • président ou membre du conseil exécutif de Corse ou de Martinique
  • président ou membre du bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger
  • ministre

Si une personne élue député est nommée ministre, elle sera remplacée à l’Assemblée Nationale par son suppléant.

Les rôles et les pouvoirs de l’Assemblée Nationale

Les membres de l’Assemblée Nationale, qui forment le Parlement avec le Sénat, représentent le peuple français. Ils votent les lois et contrôlent l’action du Gouvernement. Chaque département français est divisé en circonscriptions, en fonction de sa population. Plus la population est importante, plus il y a de circonscriptions. En moyenne, un député représente 125 000 habitants. Chaque candidat se présente avec son suppléant, qui le remplace en cas de décès ou d’incompatibilité de fonction. Une fois élus, les députés de chaque groupe politique élisent à leur tour leur président, ainsi que le président de l’Assemblée Nationale. La première séance est présidée par le député le plus âgé, qui organise cette élection parmi les députés. Elle a lieu à bulletin secret et le député qui présidera pendant les 5 années à venir est élu à la majorité absolue aux deux premiers tours ou à la majorité relative au troisième tour.

Le Président de la République doit choisir un Premier Ministre qui a le soutient de la majorité parlementaire et peut dissoudre l’Assemblée Nationale. Cinq dissolutions ont déjà eu lieu durant la Vème République : en 1962, 1968, 1981, 1988 et 1997. Mais le pouvoir de l’Assemblée Nationale sur le Gouvernement est également très fort. Elle peut voter une motion de censure contre lui, si elle est soutenue par un dixième des députés. Les députés peuvent aussi refuser d’accorder leur confiance au Gouvernement, lors d’une déclaration de politique générale. D’où l’importance pour le Président de choisir un Premier Ministre approuvé par la majorité des députés, puisqu’il est ensuite celui qui propose les ministres qui formeront le Gouvernement.