Ces 25 dernières années, 130 millions d’hectares de forêt ont été arrachés autour du globe. L’équivalent de quatre fois la taille de l’Italie… Au palmarès des assassins forestiers, dix pays arrivent en tête. Petit focus sur ces criminels écologiques.

Source : Journal « la Nacion », quotidien argentin qui se base sur un rapport de la division des statistiques des Nations-Unies.
1) le Brésil : 531 670 km2 arrachés. L’immense forêt amazonienne est victime depuis de nombreuses années d’un véritable crime écologique. Entre urbanisation et élevage à outrance, le pays carioca a perdu des millions d’hectares de forêt depuis 25 ans.
2) l’Indonésie : 275 350 km2 de forêt déboisée. L’Indonésie possède la troisième plus grande forêt tropicale de la planète (derrière le Brésil et le Congo). Dans ce pays, la déforestation s’est considérablement accélérée au profit du commerce du bois et des plantations d’huile de palme, dont le pays est le premier producteur mondial.
3) Le Nigeria 102410 km2 de forêt arrachée. La déforestation au Nigéria est avant tout due à l’agriculture paysanne. Les cultivateurs brulent des hectares de forêt afin de cultiver les sols.
4) La Birmanie : 101 770 km2 de forêt détruite. L’exploitation forestière en Birmanie a explosé sous l’ancienne junte militaire, les généraux ont effet, développés la culture de bois rares. En particulier le Tek, un arbre qui pousse dans la forêt tropicale.
5) La Tanzanie : 98 600 km2 de forêt déboisée. Au pied du Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique, la crise économique a eu des conséquences désastreuses. Durant les années 1990, le cours du café s’est effondré et les habitants se sont tournés vers le commerce du bois rare. Depuis c’est la catastrophe écologique.
6) Le Zimbabwe : 81020 km2 détruits, Le pays l’un des plus pauvres d’Afrique a vu son secteur agricole s’écrouler après les réformes de Robert Mugabe, le président-dictateur du pays. Résultat, les paysans Zimbabwéens se sont réfugiés dans la culture du tabac, au détriment des forêts africaines.
7) La Bolivie:  80310 km2 de forêt rayée de la carte. Entre 2000 et 2010, 1 800 000 hectares de forêts ont été rayés de la carte. La cause ? La culture du soja dont le pays est l’un des principaux exportateurs dans le monde.
8) La République démocratique du Congo : 77 850 km2 arrachés. Le pays, en guerre depuis 20 ans n’est pas en mesure de contrôler la déforestation. Les causes principales sont l’agriculture, la coupe de bois de chauffe, et le braconnage.
9) L’Argentine : 76 810 km2 de forêt déboisée. Le pays d’Amérique du sud est frappé lourdement par la déforestation. En cause principalement, la culture du Soja mais aussi l’industrie minière, avide d’explorations dans les zones de forêts vierge. De plus, il convient de souligner qu’en Argentine un tiers de la déforestation a lieu dans des zones protégées par la loi.
10) La Colombie : 59153 km2 de forêt détruite. La Colombie est depuis de nombreuses années en proie au trafic de drogue. Une économie du stupéfiant qui a eu d’importantes conséquences sur la déforestation. En particulier, la culture de la Coca, qui est la principale raison de l’abattage d’arbres dans le pays.