Le congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) s’est achevé hier à Barcelone. Petit retour sur les grandes tendances de ce congrès.

Le retour du mythique Nokia 3310

Un des événements les plus attendus de ce congrès fut le retour du célèbre Nokia 3310. Le jeu Snake, une batterie inépuisable, une résistance à toute épreuve : ce mobile avait séduit toute une génération. Son retour surfe sur la tendance nostalgie de ses dernières années.

Nokia n’est pas le seul à avoir regardé dans le rétro pour ses nouveautés. Blackberry a revisité le tout aussi mythique Blackberry Bold. Si il signe le retour du clavier physique, il est désormais sous Android.

Pour en savoir plus : Le nouveau Nokia se recharge… une fois par mois !

Des recharges XS pour des batteries XXL

Nokia n’est pas le seul à annoncer des batterie avec des autonomies démultipliées. Si la compagnie promet 22 jours d’autonomie pour son Nokia 3310, à noter qu’il ne s’agit pas d’un téléphone aussi développé nos smartphones actuels, Chez Huawei, ils proposent son téléphone P10 avec 40% de batterie supplémentaire.

D’autre constructeurs ont plutôt fait le choix de la vitesse de chargement. Huawei propose 20 minutes de charge pour une journée d’usage. BlackBerry eux propose 50% de charge en 36 minutes.

Toujours plus de réalité augmentée.

Au coeur de toutes les préoccupations, la réalité augmentée est chez tous les constructeurs. Tous développent leur casque de réalité virtuelle. De nombreuses applications sont développées en parallèle. Comme la salle de réunion virtuelle dévoilé par Samsung, qui permet à des participants installés dans different pays de se retrouver dans le même « environnement ».

Des assistants variés

Assistants et objects connectés : nos vies sont de plus en plus numériques. Sony dévoile un petit robot capable de répondre à toutes les demandes, chez Deutsche Telekom on fait le choix de l’assistant virtuel en 3D. On retrouve les classiques type Siri, chez Huawei il s’appelle Alexa, et il est développé par Amazon. Un secteur qui a de l’avenir puisque le cabinet d’études Gartner estime que d’ici 2 ans 20% de nos interactions avec nos fidèles compagnons numériques devrait se faire via ces assistants. Tout est potentiellement « connectable » de la brosse à dents aux semelles de chaussures qui font office de GPS.