Depuis sa disparition, des objets en tout genre, ayant appartenus ou simplement touchés par la rock star, se vendent à prix d’or. De voitures de sport à mégot jeté sur scène, coup d’œil sur ces objets devenus reliques de Johnny Halliday.

Toutes ces bagnoles que j’aime…

Ce n’est un secret pour personne, Johnny était un passionné d’automobile et de voitures de sport. Rappelez-vous, il avait même participé au Paris-Dakar en 2002 aux côtés de René Metge, à qui il avait dit cette phrase désormais culte à la fin de la course : « Tu te rends compte, si on n’avait pas perdu une heure et quart, on serait là depuis une heure et quart ».
La rock star était surtout propriétaire d’un grand nombre de bolides, tant et si bien qu’il en changeait comme de chemise. Le 7 février, sa mythique Iso Grifo produite à quelques exemplaires entre 1963 et 1965 sera mise aux enchères. Elle pourrait se vendre autour des 3 millions d’euros selon « Le Figaro »

Ô Savannah, si tu savais…

Les bouquets de fleurs y jonchent encore le parvis. Pourtant « La Savannah », dernière résidence de Johnny a été mise en vente par Laeticia. Trop de souvenir sans doute. En tout cas, la villa de 900m2 avec piscine et terrain de tennis, qui plus est au cœur d’un immense parc, alimente les spéculations sur internet. « La Savannah », achetée par le couple en 1999 pour 4,9 millions d’euros, pourrait bien se revendre aux alentours de 30 millions d’euros. Cher payé ? Pas pour ceux qui voudront habiter dans LA maison de Johnny, et côtoyer les anciennes villas de Maurice Chevallier, Alain Prost ou Hugues Aufray.

L’idole d’eBay

À peine les hommages au chanteur terminés, que le commerce d’objets « ayant appartenus » à Johnny Halliday bat son plein sur les sites de vente en ligne. Des guitares, vestes ou chapeaux du chanteur sont proposés à plusieurs milliers d’euros. Cette vente posthume permet même à certains de toucher un véritable pactole, puisque des disques très rares avoisinent les 90 000€.
Encore plus impressionnant que cette vente d’objets de collection, c’est un véritable business qui s’organise depuis la mort du chanteur. Le moindre objet ayant supposément été touché par Johnny, se vend à prix d’or. Carte de parking, bougeoir, mouchoir.. Ou encore ce mégot que la star aurait jeté sur scène à Carcassonne en 2017 en vente à 90€. Oui oui, un mégot !