Les championnats du monde de ski nordique qui se déroulent en ce moment à Lahti en Finlande ont déjà trouvé leur coqueluche. Adrian Solano, 22 ans, unique représentant… du Vénézuela. Qui n’a jamais skié de sa vie !

Certes, la performance d’Adrian Solano restera anecdotique, éliminé en qualification et incapable de boucler les 10 kilomètres du parcours, il n’en reste pas moins que sa simple présence sur la piste finlandaise est déjà une victoire… pour le sport.

Lui, Vénézuélien qui a confié sur son compte Instagram ne jamais avoir mis les pieds sur des skis et n’avoir jamais vu la neige, a réussi son pari. Participer aux championnats du monde pour porter haut les couleurs de son drapeau national. Sa manière de « skier » peu académique, ses gamelles tout au long du tracé mais surtout son courage et son sourire lui attirent la sympathie de tout le milieu du combiné nordique.

Un début galère
L’histoire est d’autant plus belle qu’elle est semée d’embûches ! Un mois avant le début des championnats, il voulait se rendre en Suède pour s’entraîner. Son périple vers le Grand Nord passe par une escale à Paris. À la douane française, on s’interroge. Pour cause, Adrian Solano n’a aucun… ski ! Alors il est renvoyé chez lui par les autorités qui pensent qu’Adrian souhaite s’installer illégalement en France.
S’ensuit alors une mini-brouille diplomatique entre les deux pays. Au final, l’athlète parvient à prendre un vol direct pour la Finlande.
Un rêve, qui permet au combiné nordique de remercier Adrian Solano puisque « grâce » à lui, les championnats du monde n’ont jamais autant fait parler d’eux.