Extrait du film Elephant de Gus Van Sant (Palme d’Or du festival de Cannes en 2003) ©film-grab.com

Au Kentucky, un adolescent de 15 ans a ouvert le feu mardi 23 janvier dans son lycée, tuant deux élèves et faisant 17 blessés avant d’être arrêté. Aux Etats-Unis, une fusillade éclate en moyenne tous les quinze jours dans une école où dans une université.

Cette fusillade meurtrière survenue ce mardi, n’est que la dernière d’une longue série aux Etats-Unis. Barack Obama en 2015, avait même déploré le caractère « routinier » de ces évènements tragiques. En effet, tous les quinze jour en moyenne, les Etats-Unis sont endeuillés par une fusillade en milieu scolaire, révèle une enquête menée par USA Today.

Retour sur les tueries, les plus glaçantes sur les campus américains.

Tout a commencé à Colombine

La tuerie de Colombine n’est pas la première de l’histoire. Mais elle a fortement marqué les esprits. En avril 1999, l’Amérique prend la mesure du fléau. Deux élèves, Eric Harris et Dylan Klebold, tuent douze élèves et un professeur et blessent vingt-quatre autres élèves. Après quelques échanges de coups de feu avec les policiers arrivés sur place, les deux tireurs retournent leurs armes contre eux et se suicident. Parmi les 15 victimes, 13 d’entre elles n’avaient pas encore 18 ans. Au delà d’être la fusillade la plus meurtrière dans une école secondaire, cet événement a été le plus marquant dans l’opinion publique américaine. C’est à partir de ce jour que la psychose a commencé. Les premières polémiques ont vu le jour, sur les lois de contrôle des armes à feu, la disponibilité de ces armes, la sécurité dans les écoles ou encore l’impact des jeux vidéo.

Virginia Tech, la plus meurtrière

Le 16 avril 2007, Cho Seung-hui, un étudiant sud-coréen de 23 ans se présente à la poste. Il envoie alors un courrier à la chaîne de télévision NBC. Quelques minutes plus tard, le jeune homme pénètre dans un bâtiment abritant les salles de classe de l’université de Virginia Tech,  à Blacksburg dans l’État de Virginie. L’homme ouvre alors le feu dans une salle de classe, tuant trente personnes avant de se suicider. Deux autres étudiants seront comptabilisés parmi les victimes, tués avant la fusillade par Cho Seung-hui, dans la résidence universitaire. Quelques heures plus tard, NBC News recevra, par courrier, une vidéo où le jeune étudiant revendique son crime.

Sandy Hook, le « pire jour » de ses mandats pour Obama

Le 14 décembre 2012 dans le Connecticut, Adam Lanza, un jeune homme de 20 ans, tue sa mère qui collectionnait les armes à feu. Il se dirige ensuite vers l’école primaire de Sandy Hook. Il abat alors la principale de l’école et la psychologue scolaire avant d’entrer dans des salles de classe et d’ouvrir le feu. Au total, 27 personnes seront tuées, dont 20 enfants. Adam Lanza retourne ensuite l’arme contre lui. A l’époque Barack Obama avait déclaré : « Nous ne pouvons plus tolérer cela, et pour mettre un terme à ces tragédies nous devons changer ».

Malheureusement, 5 ans plus tard, rien n’a vraiment changé aux Etats-Unis, ces évènements tragiques dans les écoles et universités font régulièrement la Une de la presse. Le dernier en date, remonte à quelques heures.